2006 - www. europemaroc.com
ACTUALITE +

  Traduire cette page :  de  
  

Google
 
Marocains du monde
 
 
MAROC EN CHIFFRES
MAROC EN LETTRES
INSTITUTIONS




ECONOMIQUE
POLITIQUE
SOCIALE


 
Droits de l' Homme
Femme marocaine
Santé
Associations
Cultures
Ambassades
Cuisine
Recherches
Musique du Maroc
 
 
 
TELECHARGER
 
ECOUTER

VISITER
REAGIR- ECHANGER
Maroc  Météo
 
 
 
Top Maroc
Annuaire Maroc
Annuaire des sites marocains
Sites internationaux
Chavez expulse l'ambassadeur d'Israël
Mohamed VI ferme son ambassade au Venezuela

Le Maroc vient de décider de la fermeture de son ambassade au Venezuela et son transfert en République dominicaine. "Cette décision fait suite à l'hostilité croissante des autorités vénézuéliennes à l'égard de la question de l'intégrité territoriale du Royaume du Maroc et aux récentes mesures de soutien à la pseudo-RASD (République arabe sahraouie démocratique), prises par le gouvernement de ce pays", selon les autorités marocaines.

Erreur politique
Cette décision reflète bien les carences, l'absence de stratégies à long terme et les contradictions de la diplomatie marocaine.
D'une part, cette décision est prise au moment où les sionistes israéliens massacrent aveuglément la population palestinienne de GAZA. Le Venezuela est le premier pays qui a réagit énergiquement contre ces massacres en expulsant l'ambassadeur israélien. Le président vénézuélien Hugo Chavez a qualifié les sionistes israéliens de "meurtriers", et a demandé à la communauté juive vénézuélienne de prendre position contre le gouvernement israélien.
La position de Venezuela et de Bolivie saluée par l'ensemble des démocrates à travers le Monde Arabe, contraste avec l'immobilisme et le silence des dirigeants des pays arabes qui assistent en spectateurs aux massacres des palestiniens quand ils ne sont pas directement complices de ces tueries.
Chavez et Morales sont devenus des héros de la rue arabe, ils ont osé dire haut et fort à Israël ce que devraient dire et faire les régimes des pays arabes.
Dans ces conditions, quel message offre le Maroc aux observateurs internationaux en fermant son ambassade au Venezuela ?

Erreur stratégique
La décision du Maroc de fermer son ambassade au Venezuela pourrait être interprétée comme une réaction de la fermeture de l'ambassade d'Israël au Venezuela.
Le raccourci est d'autant plus défendable que les raisons invoquées par le Maroc ne sont pas crédibles.

En effet, il y a des dizaines de pays qui reconnaissent et soutiennent ouvertement le Polisario. En adoptant la même logique diplomatique maroco-marocaine, il faudrait donc fermer toutes les ambassades du Maroc dans tous les pays qui reconnaissent et soutiennent le Polisario à commencer par l'Algérie et l'Espagne qui constituent les premiers supporters du Polisario sur les plans militaire, économique, financier,  politique et diplomatique.

Décision contreproductive
Le soutien de Venezuela au Polisario est symbolique et n'a aucun poids significatif comparé à celui de l'Algérie ou de l'Espagne.

La décision du Maroc est non seulement improductive mais aussi contreproductive: La politique de Chavez est en train de déboucher sur la formation d'un axe antiaméricain  qui se propage dans les pays sud-américains. La rupture des relations diplomatiques avec le Venezuela risque d'inciter les autres pays de la région à reconnaître ou à renforcer leur soutien au Polisario. Le Maroc réagira-t-il aussi par la fermeture de toutes ses ambassades dans cette région du Monde ?

Ce n'est pas en fermant les portes qu'on va convaincre les adversaires de la justesse de notre cause. L'histoire a démontré que les fermetures des ambassades, au cours de la période 1980-2000,  n'ont jamais contribué au changement de positions des pays qui ont reconnu le Polisario. Bien au contraire, l'absence de relations diplomatiques avec certains pays laisse le champ libre au Polisario de propager et de renforcer ses thèses au sein de ces pays et dans les instances régionales et internationales.

Hatimi

Presse & Médias
Rapports & Etudes

Tourisme & Voyages
Portails & Sites
Europe       Maroc
www.europemaroc.com