2006 - www. europemaroc.com

  Traduire cette page :  de  
  

Google
 
Marocains du monde
MAROC EN CHIFFRES
MAROC EN LETTRES
INSTITUTIONS




ECONOMIQUE
POLITIQUE
SOCIALE

Presse & Médias
Droits de l' Homme
Femme marocaine
Santé
Associations
Cultures
Ambassades
Cuisine
Recherches
Musique du Maroc
Télécharger

Top Maroc
Annuaire Maroc
Annuaire des sites marocains
Sites internationaux
Massacres
à GAZA
Rapports & Etudes

Portails & Sites
Europe       Maroc
www.europemaroc.com


Visiter
Ecouter

Tourisme & Voyages
ACTUALITE
ANALYSE
CRI - TIQUES
REPERES

Le peuple a besoin de CROIRE


La constitution est un texte important dans les pays qui garantissent un état de droit minimal.
Au Maroc, l’arbitraire est devenu la règle et ce dans tous les domaines et s’est amplifié au cours des cinq dernières années.

Avec la multiplication des affaires de détournements, l’inflation de la corruption et le renforcement de la loi du plus fort, les Marocains ont perdu confiance dans les institutions.
Les Marocains ont perdu confiance dans le système politique et économique.
Ils ont perdu confiance dans l’avenir et dans les valeurs…

Nous avons un gouvernement de Abbas qui a gagné les élections en récoltant à peine 492 000 voix dans un pays où la population en âge de voter dépasse 21 millions de personnes. Même pas le nombre de votants d’une ville comme Fès.
La famille de Abbas El Fassi a colonisé toute une série de postes clefs au niveau des portefeuilles ministériels, au niveaux des entreprises publiques et au niveau de l’administration.

Vous avez les amis du Roi qui font des affaires en éliminant tous les concurrents,,

Vous avez l’Ami du Roi, El Himma, qui a la majorité au parlement non pas avec des élections mais tout simplement en lançant une OPA (offre publique d’acquisition) sur les députés des autres formations politiques..

Vous avez les spéculateurs de l’immobilier qui sont devenus milliardaires du jours au lendemain grâce aux marges bénéficiaires qui feront saliver plus d’un expert immobilier…

Vous avez tous ces fameux projets de l’IDH qui demeurent debout juste durant la durée de la visite royale.
Après la visite du Roi, plus de trace de marquage des routes, le goudron se décolle, les poteaux électrique s’inclinent et l’équipement de certains projets se volatisent dans la nature… entretemps des milliards de DH ont été purement et simplement dilapidés.

Vous avez toutes ces recommandation de l’instance équité et réconciliation qui n’ont jamais vu le jours alors que le gouvernement précédent avait promis leur application..

Lorsqu’on jette en prison un journaliste pour ses opinions et précisément en ce moment où les cris pour la liberté résonnent dans tout le monde arabe, lorsqu’on torture les manifestants pacifistes… on est en droit de douter car on se demande où est l’équité, où est la réconciliation ?

Vous avez tous ces partis politiques sans programme et sans idéologie politiques qui déclarent sans gène que le discours du Roi les a surpris !!! que les propositions du Roi dépassent largement les attentes de la classe politique !!! Incroyable mais vrai ! car généralement c’est le contraire qu’on devrait avoir.
Les partis politiques ont perdu toute légitimité et toute crédibilité. Ils ont démissionné et il n y a plus de débat pluraliste, les syndicats sont sous anesthésie, les travailleurs oubliés. Ce sont les journalistes indépendants qui dénoncent les malversations et les injustices sociales et qui subissent la répression et les condamnations..

Vous avez ce projet de régionalisation qui perpétue la politique de diviser pour régner au lieu de constituer un levier de développement humain et de complémentarité régionale.
A titre d’exemple, le Rif qui représente une région homogène culturellement, caractérisée par une très forte complémentarité économique a été complètement rayé de la carte politique et économique du Maroc.

Al Hoceim a été rattachée à Taza et Nador à Oujda, et dans la nouvelle régionalisation, Al Hoceima et Nador ont été jetées dans une région bizarre qui porte le nom de l’Oriental. Donc même la terminologie « RIF » a été effacée du dictionnaire administratif marocain.

Or si Rabat avait une stratégie pour instaurer une régionalisation pertinente et productive pour le Maroc, on aurait dû avoir une et une seule région dans cette zone : Rif ou Nord couvrant Nador Al Hoceima, Oujda, Berkan, Tétouan, Chefchaouane, Tanger Azila, Laarche, une région forte qui ferait face à l’Europe comme la région de l’Andalousie en Espagne.

Or avec le génie du Mekhzen, le Maroc n’a pas de Nord, « Achamal ».
Tous les pays ont quatre points cardinaux (nord, sud, est, ouest).
Au Maroc nous avons 3 points cardinaux : Est- ouest et sud. Le Makhzen a inventé une nouvelle direction, propre au Maroc intitulée : l’Oriental. Ainsi, les populations d’Al hoceima, de Nador, de Berkan ne sont pas des Rifains mais des Orientaux !!!

Il y a de quoi écrire un roman avec les absurdités et les magouilles du Mekhzen.
Dans ces conditions, il et important d’instaurer la confiance dans les institutions et dans les acteurs qui jouent à l’intérieur de ces institutions.

Pour retrouver cette confiance perdue, les marocains ont besoin de gestes forts sur le terrain en commençant par mettre fin à la corruption, aux détournements, en jugeant les voleurs et les responsables de tous les pillages.
L’Etat a tous les moyens nécessaires pour demander des comptes, (Min Ayna lakom Hada ?). Les biens et la richesse devraient être le fruit du mérite.
L’entreprise qui n’a pas réalisée telle route dans le respect du cahier de charge devrait être condamnée.
Les parlementaires analphabètes devraient être interdits de se présenter aux élections. Instaurer un minimum de Bac pour un candidat parlementaire.

La deuxième chambre, (Chambre de repos pour pensionnés) est une pure dilapidation des deniers publics. Sa suppression n’affecte en rien le système. Bien au contraire, avec son budget colossal, on peut éradiquer de nombreux bidonvilles du Maroc.

Pour la fonction publique, pourquoi ne pas créer un centre national indépendant de sélection et de recrutement de candidats pour les administrations au lieu du clientélisme et des pistons en vigueur aujourd’hui ?

On peut aussi multiplier les suggestions, mais sans la volonté et la détermination politiques des responsables compétents et intègres, on n’arriverait nulle part même avec une copie de la Constitution helvétiques.

Hatimi