Copyright 2006 - Maroc2007.net

Illy, tu resteras toujours ma fille bien aimée

Un juge marocain ayant reçu une formation juridique dans la haute école des racistes, des fascistes et des obscurantistes, a refusé d'accepter le prénom berbère que des parents voulaient donner à leur fille.

Il s'agit d'un juge du tribunal de première instance de la ville de Larache qui a décidé d'interdire le 28 janvier 2008  une petite fille marocaine de porter le prénom "Illy", un prénom berbère choisi par ses parents.

Cette lamentable décision a suscité le mécontentement d'organisations des droits de l'homme au Maroc.  Me Abderrahim Jamaï, un des plus célèbres avocats du Maroc  a déclaré à l'AFP que "La décision du juge de Larache rappelle les temps que l'on croyait révolus où l'ancien ministre de l'Intérieur Driss Basri avait par une circulaire décidé des prénoms que les citoyens de ce pays pouvaient donner à leurs enfants".

Dans les années 90, le "vizir" du roi Hassan II avait dressé une liste des prénoms autorisés et ceux qui ne l'étaient pas. Ainsi, les titres de Moulay ou Lalla, donnés aux descendants de la lignée du prophète Mahomet sont désormais réservés à la famille royale. Il avait limité certains noms berbères.

Pour l'avocat, le magistrat "convoque les vieux démons et commet un déni de justice en violant le droit fondamental des parents -le fussent-ils dans le cadre de l'adoption- de choisir librement le prénom de leur enfant".

"Ce jugement inique rendu par ce tribunal porte atteinte au respect des droits humains et à celui de l'identité plurielle du Maroc qui a des racines amazigh" (berbère).

Les parents  d'Illy ont fait appel à cette décision qu'ils jugent "discriminatoire". Selon eux, le magistrat a motivé sa décision sur le fait qu'"Illy" veut dire en berbère "ma fille bien aimée" alors qu'il s'agit d'un enfant adopté.

Plusieurs organisations des droits de l'homme et de l'enfant ainsi que le réseau de promotion de l'Amazigh (berbère) au Maroc ont exprimé leur soutien à la famille.

Illy
AFP,
Europe       Maroc
www.europemaroc.com