Copyright 2006 - Maroc2007.net

L'opinion publique nationale et l'ensemble des marocains résidant à l'étranger ont suivi le processus de désignation des membres du Conseil de la Communauté Marocaine à l'Etranger qui a été le fruit d'un travail accompli par le Conseil Consultatif des Droits de l'Homme (CCDH).

Les militantes et militants de l'Union Socialiste des Forces Populaires en Europe, après avoir pris connaissance de la composition du Conseil et de la liste de ses membres confirment ce qui suit :

- Leur refus absolu de la méthodologie qui a été suivie dans la désignation des membres et qui a conduit à un conseil caractérisé par l'absence totale des compétences associatives, syndicales et des cadres  appartenant aux Partis démocratiques et progressistes marocains ;

- Considèrent ce qui s'est passé comme une élimination effective des générations de militants qui se sont  sacrifiés pour la dignité des citoyens marocains et qui ont défendu continuellement leurs droits politiques ici et là-bas ;

- Ce nouveau pas supplémentaire reflète la volonté de certains cercles du pouvoir d'éliminer les forces  démocratiques et progressistes et à leur tête l'Union Socialiste des Forces Populaires dans le but de les affaiblir et les marginaliser pour les mettre dans une position à la traîne afin de s'attaquer aux acquis  démocratiques et pour permettre le recul par rapport à toute une période pendant laquelle notre Parti a   consenti d'importants sacrifices pour sauver le pays d'une " crise cardiaque " ;

- Cette nouvelle orientation qui traduit un retour en arrière et un reniement  des contrats pour faire progresser le processus démocratique dans le sens d'une séparation des pouvoirs, la soumission à la volonté  populaire et l'adoption de la méthodologie démocratique nous met tous, partis démocratiques, syndicats  progressistes et associations de la société civile devant le choix démocratique stratégique et confirme le bien-fondé et la clairvoyance des positions exprimées par les militantes et militants de l'Union Socialiste des Forces Populaires en Europe lors de l'appel de Bruxelles du 2 décembre 2007.

Devant cette attaque méthodique contre les acquis démocratiques et la tentative de vider les institutions de leur substance, les militantes et militants Ittihadis en Europe lancent un appel aux forces de gauche et à toutes les associations et compétences démocratiques marocaines à l'étranger pour constituer un large front, créer des synergies  et coordonner les initiatives  pour combattre la mise en cause des acquis  démocratiques et l'élaboration de formes actives pour la défense des droits des citoyens marocains résidant à l'étranger pour l'exercice de la pleine citoyenneté ici et là-bas et l'instauration de l'Etat des  institutions qui respecte la souveraineté populaire.

USFP
Europe,
30/12/2007




Europe       Maroc
www.europemaroc.com