Copyright 2006 - Maroc2007.net

Un bloggueur marocain condamné à 2 ans de prison ferme
et 5.000 Dhs d'amende

Dans un jugement expéditif digne des pays les plus totalitaires au monde, le Tribunal d'Agadir  a condamné ce lundi le bloggeur marocain Mohamed Erraji  à deux ans de prison ferme et 5000 Dhs d'amende pour " manquement au respect dû au roi ".

Le bloggeur avait été interpellé  jeudi dernier suite à la publication sur le site hespress.com d'un article intitulé " Le roi encourage le peuple à l'assistanat " critiquant la politique sociale du roi Mohamed VI . Il a été condamné 72 heures plus tard dans un jugement expéditif sans qu'il puisse bénéficier du droit le plus élémentaire celui d'être assisté par un avocat.  Ce qui en dit long sur la justice marocaine.

Mohamed Erraji , qui devient le premier bloggeur marocain a être poursuivi et condamné, est né le 26 août 1976 . Son blog intitulé " le monde de Mohamed Erraji " a été ouvert en mars 2007 et traite essentiellement des sujets politiques et sociétaux.  Par ailleurs Mohamed Erraji  collabore régulièrement avec le site hespress.com dont il est le correspondant  à Agadir.



Soutien international à Mohamed Erraji

A peine 24h après la prononciation du verdict, les internautes du monde, les associations des droits de l'Homme, des organisations internationales... se sont fait écho de l'affaire Mohamed Erraji. Tous les communiqués émanant de ces organisations condamnent vigoureusement l'arrestation de Mohamed et revendiquent sa libération immédialte.

Décidément, et à l'instar de l'affaire Fouad Mourtada, les autorités marocaines auront réussi à réaliser un sacré coup de pub "en faveur" du Maroc. En effet, l'affaire a été relayée par l'ensemble de la presse internationale : BBC, Aljazeera, Al Arabiya, Le Monde, Le Figaro, AFP, El Pais, El Mundo, Reuters, Yahoo... et elle risque de faire couler beaucoup d'encre à travers le monde si la justice marocaine persiste à bafouer les droits les plus élémentaires de Mohamed Erraji.

Voici un récapitulatif des réactions enregistrès jusqu'à ce jour :

Amnesty International (AI)
Association Marocaine des Droits de l'Homme (AMDH)
International Freedom of Expression Exchange (IFEX) & The Arabic Network for Human Rights Information (ANHRI)
The Committee to Protect Journalists (CPJ)
Le Syndicat National de la Presse Marocaine (SNPM)
Reporters Sans Frontière (RSF)

Par ailleurs, les internautes du monde s'organisent pour lancer une campagne internationale de solidarité avec Mohamed Erraji. A cet effet, un comité de soutien international et un groupe Facebook (plus 2000 membres) viennent de voir le jour.

Europe       Maroc
www.europemaroc.com