2006 - Maroc2007.net
ECOUTER
Radio Tanger Médi 1
Radio Tanger RTM
Radio Laayoune
DiwanFM
RTM
2M

Portail de la diaspora marocaine

TELECHARGER

Imam ou politicien?


Un religieux  peut-il  cumuler la fonction d'imam avec celle de parlementaire ?
Le ministère des Habous et des Affaires islamiques vient d'appeler tous les imams à rester dans les mosquées.

Une décision ministérielle trace les lignes rouges de leur participation aux prochaines élections. Les imams qui s'engagent dans la politique risquent de perdre leurs fonctions.

Est-ce un bonne décision?
Dans les pays démocratiques chrétiens, il y a de grands partis politiques de tendance chrétienne très actifs dans la vie politique. Il existe même une coalition chrétienne au parlement européen qui s'oppose à l'adhésion de la Turquie musulmane...

Mais dans un pays musulman à 99% comme le Maroc, à quoi sert un ministère des affaires islamiques?
Quelle est l'utilité économique ou social d'un tel ministère?


Le plus grand propriétaire terrien du Maroc brade ses terrains à 50 DH/m2...

Au fil des années, et grâce à la tradition des offrandes faites aux mosquées par les croyants, le ministère des Habous peut être considéré comme étant le plus grand propriétaire terrien au Maroc. Des terrains et des biens à travers tout le Maroc dont les revenus, gérés initialement par les collectivités, servaient à couvrir les frais de fonctionnement des mosquées.

Avec l'instauration d'un Ministère des domaines des mosquées et des affaires religieuses, tous ces biens sont passées sous le contrôle de ce département opaque.

La presse marocaine vient de traiter, en long et en large, le détournement des terrains des mosquées par le Ministre des mosquée  au profit d'un haut personnage de l'entourage du Roi.
Le scandale immobilier baptisé: Affaire Majidi ou Affaire de Taroudante liant le ministère des Habous, dirigé par Ahmed Taoufiq, qui a cédé au secrétaire particulier du roi Mohammed VI et président de Siger ( le holding royal),  Mounir Majidi,  un terrain de 4,5 hectares au prix de 50 DH (5 euro) le m2 alors que le prix du marché de ce terrain est estimé à 4.500 DH (450 euros) le m2.

Autrement dit, le ministère des Habous  a offert à M. Majidi un cadeau de plus de 20 milliards de centimes (20 millions d'Euros).. Le scandale avait été révélé au moment même où le roi d'Arabie Saoudite, Abdallah, offrait au Maroc 50 millions de dollars pour combattre la pauvreté...

Selon la presse marocaine,  le secrétaire particulier du roi Mohammed VI,  Mounir Majidi,  aurait été démis de ses fonctions, mais le Ministre des domaines des mosquées et des Affaires islamiques est toujours en fonction.

Ne faites pas ce que je fais mais transmettez ce que je dis...
Un ministre est par définition porteur d'un programme politique, il  fait de la politique d'une manière ou d'une autre. Par conséquent,  il est contradictoire de voir le patron de ce Ministère faire partie d'un gouvernement politique et empêcher les imams de participer aux élections.

Si on veut vraiment éloigner la religion et les religieux du champs politique, il faudrait commencer par éloigner le ministère des Habous et des Affaires religieuses de la scène politique. Un haut Conseil permanent des Affaires religieuses regroupant des sages de toutes les régions du pays est plus cohérent qu'un ministère.

Si les imams ne peuvent plus faire de la politique ils peuvent toujours se transformer, à leur tour, en spéculateurs immobiliers.

Hatimi


MAROC EN CHIFFRES
MAROC EN LETTRES
INSTITUTIONS




ECONOMIQUE
POLITIQUE
SOCIALE


Presse & Médias
Droits de l' Homme
Femme marocaine
Santé
Rapports & Etudes
Associations
Cultures
Tourisme
Ambassades
Cuisine
Portails
Recherches
Musique du Maroc
Europe       Maroc
www.europemaroc.com