Copyright 2006 - Maroc2007.net

investissement de quelque 30 milliards de DH :
4 projets touristiques et 3 industriels

DE gros investissements dans le tourisme et l'industrie vont pouvoir entrer dans leur phase d'exécution. Ils viennent de faire l'objet de conventions de partenariat signées mercredi soir à Casablanca sous la présidence du Souverain.

Les conventions portent ainsi sur 4 projets touristiques et 3 industriels. Cumulés, ces projets, dont certains avaient été annoncés ces derniers mois, représentent un investissement de quelque 30 milliards de DH.

Selon de toutes premières prévisions, ceux-ci devraient générer plus de 22.000 emplois directs dont 10.000 recrutés pour le seul projet d'aménagement de la station "Plage Blanche" à Guelmim, porté par Fadesa-Martinsa.

En plus du volet aménagement, dont le montant de valorisation s'élève à près de 4,7 milliards de DH, le groupe espagnol prévoit le développement du site sur deux phases pour une capacité globale de près de 30.000 lits dont 19.500 hôteliers (4 et 5* ainsi que des villages touristiques). A rappeler que Fadesa est aussi l'adjudicataire de la station de Saïdia, la première du plan Azur à avoir été attribuée (cf.www.leconomiste.com).

La grosse nouveauté dans ce secteur, c'est sans conteste la signature, le même jour, de l'accord-cadre avec Reem-Investments. Le groupe émirati annonce un investissement de 6,5 milliards de DH pour la construction d'un complexe intégré, Atlas Garden, à Marrakech. Il s'agit de 3 unités hôtelières d'une capacité de 2.540 lits, d'un complexe immobilier de 11.000 lits et d'un golf de 18 trous. Rappelons que le mémorandum d'entente avait été signé en 2006.

Les deux autres projets portent sur l'aménagement des stations de Ouarzazate et de Oued Chbika à Tan-Tan (voir L'Economiste du 13 septembre et 31 janvier 2007). La mise en oeuvre de ces deux stations touristiques nécessitera une enveloppe de 11,4 milliards dont 6 pour le seul site de Tan-Tan, confié à Orascom. Le groupe égyptien s'engage ainsi, selon son président Samih Saouiri, à réaliser un complexe composé d'un hôtel d'une capacité de 5.000 lits et des résidences de plus de 1.800 lits. Près de 2.500 emplois directs sont annoncés par l'égyptien.

A noter que ce projet prévoit également un centre de congrès, un musée, des restaurants et un complexe sportif. Quant au projet de Ourzazate, il met en partenariat Thomas & Piron, numéro 1 de la construction en Belgique pour un chiffre d'affaires de 130 millions d'euros en 2006, avec plus de 41 millions de fonds propres, dont 1,5 million de capital, et les groupes Palmeraie de Marrakech et BMCE Bank. Dans les détails, ce projet, qui devrait générer près de 2.000 emplois, une aubaine pour cette région touristique, prévoit la création de 8 hôtels (3.700 lits), un golf, un palais des congrès, un centre de remise en forme, un aquaparc, et une Medina city center…

Le volet industriel de cette série de conventions signées porte un investissement de 740 millions de DH dont le plus important, 300 millions, concerne une unité de stockage de gaz propane et butane. Elle sera réalisée à Jorf Lasfar par le groupe Akhenouch, Akwa Holding. Aucune prospective n'indique, pour le moment, l'impact de ce projet en termes d'emploi.

Enfin, la multinationale américaine, Procter & Gamble va débloquer une enveloppe de 220 millions de DH pour augmenter et améliorer la capacité de production des détergents nettoyants liquides de sa structure industrielle marocaine de Mohammédia, Industries Marocaines Modernes.

l'Economiste

Europe       Maroc
www.europemaroc.com